La règle du 4 pour 1, on l'applique !
  • L'ampoule fluocompacte consomme environ le quart de l'énergie requise par l'ampoule à incandescence (ampoule ordinaire). Afin de choisir la fluocompacte appropriée, on divise par quatre le nombre de watts de l'ampoule à incandescence correspondante.

 

Aménagement intérieur, on réfléchit aux couleurs

  • Le blanc réfléchit 80 % de la lumière et le noir, à peine 10 %. Autrement dit, on aura besoin de plus d'éclairage dans les pièces dont les murs ou le plafond sont peints d'une couleur foncée.
On a une stratégie pour les pièces souvent éclairées
  • Afin de maximiser les économies d'énergie, on remplace les ampoules à incandescence qui sont le plus souvent allumées par des ampoules fluocompactes.

Sur notre liste: des ampoules spécifiques
  • Il existe des ampoules pour utilisation avec les gradateurs, l'éclairage à trois intensités et pour les minuteries. On vérifie soigneusement l'emballage, car il y a des modèles spécifiques à ces dispositifs.

On mise sur la gradation de la lumière
  • Les gradateurs de lumière permettent de régler l'intensité de l'éclairage selon nos besoins. Avec cette solution, on peut économiser de l'énergie, tout en prolongeant la durée de vie des ampoules. On a intérêt à choisir des interrupteurs à gradation qui offrent plusieurs degrés d'intensité lumineuse. On s'assure d'employer des ampoules fluocompactes compatibles avec ce type d'interrupteur.

On installe d'autres produits économiseurs d'énergie
  • Par exemple, on opte pour une minuterie, qui règle automatiquement le fonctionnement de nos lampes, ou encore, pour un détecteur de mouvement, qui éteint l'éclairage dans les pièces inoccupées.

On prend des ampoules d'une puissance appropriée
  • Si on installe une ampoule dont la puissance est trop élevée, on gaspille de l'énergie.