1. Mon chat mange mes plantes d'intérieur

La raison. On ignore ce qui pousse notre félin à brouter ainsi: soit il essaie de se faire vomir (pour évacuer les boules de poil), soit il complète instinctivement son régime protéiné en allant chercher certaines vitamines.

Les solutions.

  • «Offrez-lui un pot d'herbe à chats! suggère la vétérinaire Manon Ouellette, de la clinique vétérinaire Entre Chien & Chat, à Blainville. Cela suffit parfois à détourner son attention de nos plantes favorites.»
  • On parsème la terre d'un répulsif. Le poivre moulu et le zeste de citron ou d'orange dégagent une forte odeur qui le tiendra à distance. On peut aussi y déposer des galets sur lesquels on verse périodiquement quelques gouttes d'huile essentielle de menthe.

 

2. Mon chat boude sa litière

La raison. Quelque chose lui déplaît dans la litière ou autour de celle-ci. Il faudra sans doute faire plusieurs essais (et erreurs) pour cibler ce que c'est.

Les solutions:

  • Les chats ont l'odorat plus fin que nous: la légère odeur de litière que nous sentons est suffocante pour notre animal. Il faut donc maintenir une hygiène impeccable. Dans le cas d'une litière agglomérante, en plus de retirer les crottes et l'urine chaque jour, on doit changer tout le contenu et laver le bac une fois par mois (avec une litière classique, on fait un changement complet toutes les semaines). Mieux vaut aussi retirer le couvercle, qui concentre les mauvaises odeurs dans la litière.
  • Le chat a pu être effrayé par un bruit (laveuse, fournaise) et avoir associé sa litière à cette expérience désagréable. On teste de nouveaux emplacements pour voir si, rassuré, il y revient.
  • Peut-être n'apprécie-t-il pas la texture de sa litière. On change alors pour une litière agglomérante à particules très fines.
  • On a plusieurs chats? «L'un d'entre eux terrorise peut-être les autres à notre insu», explique Diane Frank. Pour favoriser la bonne entente, on prévoit une litière par chat, plus une supplémentaire: «Il y en aura toujours une de libre, ce qui coupera court à la lutte territoriale.»
  • Si on remarque un changement de comportement (miaulements, agressivité) ou si le chat semble avoir de la difficulté à uriner, on consulte un vétérinaire sans tarder.