Auteur : Coup de Pouce

A l'époque des grands troupeaux de caribous, le produit de la chasse livrée à ce mammifère pouvait répondre à presque tous les besoins des Amérindiens. Le caribou fournit, bien sûr, sa chair, mais aussi une partie du matériel que le chasseur utilisera pour se prémunir contre les rigueurs de l'hiver. Sa chair peut être apprêtée de différentes façons: on la consomme fumée, bouillie, rôtie et même gelée. Les côtes et la tête servent aux bouillis. Les pattes, les oreilles et la langue sont grignotées après avoir été grillées. Les rognons sont braisés, tandis que la moelle est simplement servie cru ou roulée dans la poêle. La peau du caribou n'a pas son pareil pour la confection des anoraks, mitaines et culottes, qui sont cousus, la fourrure tournée vers l'intérieur ou vers l'extérieur.

  • Préparation 10 minutes
  • Cuisson 60 minutes
  • Portion(s) 6 portions
  • Crédits : Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec

Ingrédients

  • 1,5 kg de caribou à rôtir
  • sel et poivre au goût
  • moutarde sauvage pulvérisée au goût
  • huile de phoque en quantité suffisante

Préparation

1. Assaisonner le caribou avec le sel, le poivre et la moutarde.

2. Embrocher et faire cuire sur la braise. Arroser avec un peu d'huile en cours de cuisson.

3. Servir chaud.

À défaut d'huile de phoque, utiliser de l'huile végétale.

Partage X
Plats principaux

Caribou rôti "Puanaasi" (Inuit)

Se connecter

S'inscrire