Conseils pratiques

Sacs d’épicerie réutilisables: attention à la contamination

Sacs d’épicerie réutilisables: attention à la contamination

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Conseils pratiques

Sacs d’épicerie réutilisables: attention à la contamination

En jetant pêle-mêle dans les sacs et les bacs réutilisables la viande, les fruits, les légumes et une multitude d'autres produits dont les emballages ont traîné un peu partout, les consommateurs font augmenter les risques de contamination.

Des sacs contaminés

L'étude, financée par l'Institut des plastiques et de l'environnement du Canada (IPEC), organisme-conseil de l'Association canadienne de l'industrie des plastiques, montre que les sacs réutilisables peuvent agir comme des zones de reproduction des bactéries, levures et moisissures. La recherche a été réalisée par trois laboratoires d'essais indépendants à la demande d'une coalition de consommateurs. En novembre 2008, deux contenants en plastique et un sac à emplettes réutilisable vieux de 12 mois ont été analysés. On y a découvert une accumulation considérable de bactéries ainsi que des moisissures, des levures et un niveau important de coliformes.

À la lumière de ces résultats, l'Institut a réalisé une seconde étude, en mars et avril 2009. L'analyse de 25 sacs réutilisables «usagés» et de 4 sacs témoins (trois sacs réutilisables populaires neufs et un sac à usage unique) a révélé que 64 % des sacs réutilisables ayant servi montraient un certain degré de contamination bactérienne, dans des taux parfois supérieurs aux normes de salubrité acceptables pour l'eau potable (près de 30 %).

La présence de levures et de moisissures a été confirmée sur 20 % des échantillons testés, alors qu'un nombre trop élevé de coliformes a été observé sur trois d'entre eux. Les sacs témoins, quant à eux, ne présentaient ni bactéries, levure ou coliformes.

Contamination des aliments

Bien que l'étude paraisse intéressée, elle démontre un potentiel de risque émanant des sacs réutilisables. Leur utilisation et leur entreposage devraient faire l'objet de certaines précautions, rappelle Santé Canada.

Santé Canada se préoccupe particulièrement de la contamination des aliments. La viande, la volaille et le poisson crus peuvent contenir, à l'état naturel, des bactéries, virus ou parasites causant des maladies d'origine alimentaire. Ces microorganismes se mêlent à ceux présents dans les aliments frais comme les fruits et légumes.

Les bactéries peuvent aussi provenir de l'environnement, par exemple du panier d'épicerie, du sol ou de la voiture où l'on dépose les sacs ou bacs. Sans compter que ces derniers sont souvent utilisés pour transporter d'autres articles.

Quelques conseils utiles

Santé Canada formule quelques recommandations pour réduire le risque de contamination croisée:

  • Laver les sacs fréquemment, à la machine ou à la main, avec du savon et de l'eau chaude, surtout après avoir transporté des fruits et légumes frais, de la viande, de la volaille ou du poisson, ou des produits non alimentaires.
  • Mettre viandes, volailles et poissons frais ou congelés dans des sacs en plastique pour éviter que les jus s'écoulent et contaminent le sac ou le bac réutilisable, ou les autres aliments.
  • Placer les fruits et légumes frais dans des sacs de plastique pour les protéger de la contamination.
  • Mettre viandes, volailles et poissons frais ou congelés dans des sacs ou des bacs différents de ceux utilisés pour les fruits et légumes frais et les autres aliments prêts à manger.
  • Nettoyer l'endroit où sont placés les sacs ou les bacs pour les vider, surtout s'il s'agit du comptoir ou de la table de cuisine.
  • Adopter des pratiques de manipulation et de préparation des aliments adéquates: nettoyer, séparer, cuire, réfrigérer.

Pour en savoir plus sur la salubrité alimentaire, vous pouvez consulter les sites de Santé Canada et de l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Sources

Conseils sur la salubrité des aliments: sacs et bacs d'épicerie réutilisables, Santé Canada

Les sacs réutilisables peuvent devenir une zone de reproduction pour les bactéries, les levures et les moisissures, Institut des plastiques et de l'environnement du Canada

Commentaires

Partage X
Conseils pratiques

Sacs d’épicerie réutilisables: attention à la contamination

Se connecter

S'inscrire