Conseils pratiques
15 févr. 2010

Nos 25 meilleures trouvailles gourmandes

Par Coup de pouce, octobre 2009

Auteur : Coup de Pouce

Conseils pratiques
15 févr. 2010

Nos 25 meilleures trouvailles gourmandes

Par Coup de pouce, octobre 2009

1. Chocolat noir
Jadis boudé pour son amertume au profit du chocolat au lait, le chocolat mi-amer a la cote. Et comme il possède de multiples vertus - il est tonique, bon pour le coeur, peu calorique -, on l'ajoute à nos recettes sans trop de remords. (Du chocolat noir dans nos muffins? C'est pour les antioxydants!) Le plus merveilleux, c'est qu'on trouve maintenant du chocolat de qualité supérieure partout, en mille et une variétés. Un must à garder toujours dans nos armoires.

2. Foie gras
Encore récemment, c'était la chasse gardée de la haute gastronomie française. Mais le foie gras se démocratise! Même si son prix en fait toujours un produit de luxe, il accompagne maintenant les grandes occasions dans bien des foyers: pour plusieurs gourmets, il est même devenu une tradition du temps des fêtes. Il faut dire qu'on en produit maintenant d'excellente qualité au Québec et qu'on le trouve plus facilement dans les bonnes boucheries et épiceries fines, sous toutes ses formes: frais, au torchon, en mousse, etc. Autant de façons de se faire plaisir!

3. Moutarde de Dijon
Il fut un temps où la moutarde préparée, d'un beau jaune vif, faisait l'unanimité dans nos maisons! Malgré son étrange couleur et sa saveur prononcée, plus piquante que celle de sa cousine, la moutarde de Dijon a tranquillement séduit les palais. Maintenant offerte en différentes saveurs, elle apporte une touche particulière à quantité de nos recettes. On ne saurait plus s'en passer!

4. Parmesan frais
Un plat de pâtes sans parmesan fraîchement râpé? Impensable! Pourtant, à une certaine époque, on ne trouvait que des imitations ressemblant davantage à une poudre. La déferlante de fromages fins en provenance de France et d'Espagne, mais surtout du Québec, nous a appris qu'on ne doit pas juger un fromage à son odeur...

5. Couscous
D'abord réservées aux végétariens, les céréales ont fait une belle percée dans notre alimentation. Le couscous, une semoule de blé ultrarapide à préparer, est notre variété chouchou. Il a le chic pour remplacer le riz, farcir les poivrons ou composer de savoureuses salades. Et que dire du couscous nord-africain, ce plat mijoté typique qu'on a découvert par la suite et qu'on apprête maintenant à notre façon... Un pur plaisir pour nos papilles!

6. Vinaigre balsamique
Ce grand favori de nos salades n'a plus besoin de présentation. Avec son goût légèrement sucré, il nous a littéralement conquises. Une foule d'autres vinaigres fins sont également venus ajouter une nouvelle saveur à nos plats, repoussant le traditionnel vinaigre blanc au fond de l'armoire: vinaigre de vin rouge ou blanc, de cidre, de xéres, de framboise, etc.

 

 

7. Dulce de leche
Coup de foudre chez les gourmets québécois pour ce divin caramel à base de lait, de sucre et de vanille! Auparavant offert dans quelques boutiques spécialisées et restaurants sud-américains, ce petit bonheur en pot est maintenant offert sur les tablettes de nos supermarchés. Il est même ajouté à différents desserts et crèmes glacées du commerce. Très populaire, le dulce de leche demeure malgré tout un produit raffiné, qui transforme nos gâteries maison en petites douceurs à se rouler par terre.

8. Kiwi
Ce petit fruit poilu en rebutait plus d'une il y a une vingtaine d'années. Autrefois perçu comme exotique, le kiwi a maintenant sa place dans tous les supermarchés, à côté des pommes et des oranges, et n'a pas son pareil pour ajouter du soleil à nos salades de fruits.

9. Pesto
Une autre raison d'aimer l'Italie! Ce condiment qui nous semblait très méditerranéen se décline aujourd'hui de multiples façons: à la coriandre, aux légumes, à la provençale, à l'indienne, etc. Son utilisation s'est tellement répandue que de petites entreprises de chez nous en ont fait leur produit-vedette. Incomparable pour donner de la saveur à nos pâtes, soupes, pizzas, salades...

10. Avocat
Ce fruit (eh oui!) plein de bons gras et de fibres est une magnifique découverte du Mexique. On a d'abord craqué pour sa texture onctueuse et son goût délicat en l'apprêtant en guacamole, pour ensuite l'intégrer dans nos salades, sandwichs, burgers, alouette, afin de leur donner une touche de fraîcheur. Il est même devenu un ingrédient-clé des sushis californiens, signe que la cuisine sait s'adapter!

11. Huile d'olive
Il y a 25 ans, on achetait de l'huile végétale. Sa provenance? Aucune idée! Aujourd'hui, on imagine mal nos plats sans huile d'olive «extra-vierge, première pression à froid», s.v.p.! Les amateurs la dégustent un peu comme on le ferait avec un bon vin, c'est dire! Et la découverte des huiles ne s'est pas arrêtée au fruit de l'olivier: on raffole de l'huile de tournesol, de pépins de raisins, de sésame grillé...

12. Roquette
Cette laitue fine, offerte à l'année aux quatre coins du Québec, nous a charmées par son goût poivré et sa texture croquante. On la déguste seule ou accompagnée de la multitude d'autres laitues délicates qui ont gagné en popularité ces dernières années: cresson, mâche, feuille de chêne, jeunes épinards, radicchio, etc. On ne s'ennuie pas de la laitue iceberg!

13. Tofu
Les végétariens l'ont adopté les premiers, mais on a bientôt suivi, charmées par cet aliment santé et peu coûteux. Discrètement, il s'est faufilé dans nos paniers d'épicerie, et on a découvert sa merveilleuse polyvalence. Comme par magie, le tofu prend le goût qu'on souhaite lui donner - rien de plus simple pour ajouter des protéines à nos repas, desserts et collations.

 

14. Fleur de sel
Ah, ce petit crounch qu'elle apporte à nos plats! On adore aussi son goût, qui nous rappelle notre dernier voyage au bord de la mer. Évidemment, elle est plus coûteuse que le sel de table, mais c'est un petit luxe que de plus en plus de gourmands sont prêts à se payer.

15. Lait de coco
On l'a découvert avec l'émergence des cuisines ethniques - c'est un ingrédient typique chez les Thaïlandais - et la multiplication des restos asiatiques. Pas trop sucré, contrairement à ce qu'on croyait, et bien crémeux, il se marie avec pratiquement tout: viandes, fruits de mer, poissons, légumes, riz, pâtes... Pas surprenant qu'on l'ait adopté! On l'aime tellement qu'on va jusqu'à le mélanger à des plats qui n'ont rien d'exotique (il faut l'essayer dans les potages, les mijotés et les smoothies!) pour le simple plaisir de les raffiner un tantinet.

16. Échalote française
On le sait, maintenant: l'échalote n'est pas cette grande tige verte qui s'appelle en réalité «oignon vert»! Longtemps confondue avec ce légume longiligne, elle a en fait la taille d'une grosse gousse d'ail et l'allure d'un oignon. Offerte dans les marchés publics et les supermarchés, elle fait fureur dans les sauces et les plats français de type bistro, qu'elle relève de son goût délicat mais bien présent.

17. Féta
Son goût salé et sa texture ferme mais moelleuse nous ont conquises, et pas seulement parce qu'il est délicieux dans la salade grecque! On lui a trouvé une foule d'utilisations: il donne du caractère aux salades de pâtes et ajoute une saveur incomparable aux hamburgers. En plus, comme il se conserve assez longtemps dans la saumure, on peut en garder presque tout le temps au frigo.

18. Gingembre
D'accord, cette racine rabougrie est peu attrayante. Mais l'habit ne fait pas le moine! Une fois qu'on a découvert son arôme puissant, on n'a qu'une envie: en mettre partout! La saveur incomparable du gingembre frais nous a rapidement fait oublier le timide gingembre en poudre. Il est sublime dans les sautés et les marinades, et sa version marinée est l'indispensable compagnon des sushis.

19. Canneberge
On l'appelait «atoca» et on la consommait sous forme de gelée, presque exclusivement avec la dinde du temps des fêtes! La petite baie rouge a gagné ses lettres de noblesse: aujourd'hui, on l'intègre fraîche ou séchée à plusieurs recettes sucrées ou salées, on utilise son jus dans les cocktails et on lui reconnaît de belles qualités nutritionnelles. Toutes les raisons sont bonnes pour en mettre partout, partout!

 

20. Prosciutto
Cette charcuterie fine italienne, dont on avait de la difficulté à prononcer le nom il y a peu, est un de nos grands favoris. Même s'il n'est pas encore aussi populaire que le jambon cuit, ce jambon cru séché a trouvé sa niche: on en raffole dans les plats de pâtes et les paninis, sur les pizzas et dans les petites bouchées. Et pour les entrées sucrées-salées, il est incomparable.

21. Canard
Les élevages d'ici et la multiplication des découpes offertes nous ont permis de découvrir une délicieuse variation sur le thème de la basse-cour! Cette volaille savoureuse qu'on associait à la gastronomie française (canard confit) ou chinoise (canard laqué) est maintenant déclinée de multiples façons, comme son amie la poule.

22. Tomates séchées
Étranges, ces tomates venues d'Italie, qui n'ont rien des belles tomates rondes et juteuses qu'on voit sur nos étals. Mais quelle saveur! Jadis offertes seulement dans les épiceries italiennes des grands centres urbains, elles étaient réservées aux initiés. Elles font maintenant partie de nos condiments préférés pour donner subito presto du caractère à nos repas.

23. Saumon
Les filets de poisson surgelés ont perdu du terrain au profit du poisson frais: ce dernier n'est pas plus long à cuire et est cent fois meilleur! Sans doute l'espèce la plus populaire, le saumon se trouve maintenant dans toutes les épiceries. On apprécie sa teneur élevée en oméga-3 et le fait qu'on puisse l'apprêter d'innombrables façons. Le saumon fumé, notamment, qu'on considérait comme un mets très raffiné, est devenu le complice de nos soupers express. Dans des pâtes ou simplement servi sur un bagel, c'est un pur délice.

24. Mangue
Un souvenir de nos vacances dans le Sud directement dans le bol à fruits! La chair parfumée, juteuse et délicieusement tendre de la mangue fait l'unanimité: elle goûte l'été et le farniente. On veut en mettre partout... une fois qu'on a appris à la couper.

25. Piments Chilis
Petit à petit, entre le pâté chinois et le pain de viande, les cuisines d'ailleurs sont venues diversifier nos menus. Pour s'adapter aux cuisines mexicaine, indienne et thaïe, plutôt relevées, on a lentement troqué les flocons de piment fort (qu'on saupoudrait sur notre plat de spaghetti!) pour les jalapeños, cubanels, habaneros, poblanos et tutti quanti, qu'on trouve maintenant un peu partout. Rien de tel pour donner du caractère (un peu ou beaucoup, selon la variété de piment) à nos salsas, chilis et autres plats.

 

Partage X
Conseils pratiques

Nos 25 meilleures trouvailles gourmandes

Se connecter

S'inscrire