Conseils pratiques

Manger végé sans imiter les plats carnés

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Conseils pratiques

Manger végé sans imiter les plats carnés

Il faut s'enlever une idée de la tête : manger végétarien, ce n'est pas se priver de viande. Et ça, même les militants de l'alimentation sans viande n'aident pas toujours à le comprendre.

Une grande partie de l'approche végétarienne, qu'il s'agisse des aliments préparés ou des livres de recette, consiste à dire comment faire quelque chose de viandé sans viande. Les tourtières sans viande, burgers végétariens, simili-poulet, saucisses végétariennes et autres «c'est quasiment pareil» ne font que renforcer une impression de carence et de substitution. Ce que ces plats vous disent malgré eux, c'est que la «vraie» façon de manger, c'est avec de la viande. Et que si on mange sans viande, on se prive.

Parce que c'est bon, tout simplement

C'est un peu comme quand nos mères nous disaient: «Mange, c'est bon pour la santé.» Que le plat soit bon ou pas, le plaisir est gâché, alors qu'on devrait se faire une fête de manger quelque chose de savoureux, quels qu'en soient les ingrédients.

Manger végé, ça ne devrait pas être un effort. D'ailleurs, quand on y pense, on mange probablement des plats végétariens sans même s'en rendre compte. Des pâtes avec une savoureuse sauce tomate ou du pesto? Des poivrons farcis avec un riz aux herbes (et peut-être du fromage)? Une omelette aux champignons et au fromage? Des galettes de pomme de terre avec une sauce pimentée bien relevée? Tout ça, c'est végétarien, voire végétalien.

Les plats végétariens les plus savoureux et les plus réjouissants ne viennent d'ailleurs pas toujours de chefs végétariens. Par exemple, à Montréal, chez Vin Papillon, établissement créé par les gens de chez Joe Beef, restaurant pour carnivores s'il en est un, on servait cet été une ricotta relevée de fines herbes avec des petits pois et des fèves très légèrement cuites, accompagnées d'une belle tranche de pain grillé. Un plat complet où il ne manquait de rien. À Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix, le menu comprend, par exemple, un risotto aux champignons sauvages ou des raviolis fourrés d'une savoureuse purée de carottes, satisfaisants à souhait.

 

Un livre exceptionnel

Pour la maison, on ne saurait trop recommander le livre Plenty, de Yotam Ottolenghi, célèbre chef londonien d'origine israélienne. Ottolenghi, qui n'est pas du tout végétarien, s'était fait offrir une chronique de recettes végétariennes par le quotidien The Guardian. Une tribune prestigieuse qu'il ne pouvait simplement pas refuser.
Quelques années plus tard, son livre, inspiré beaucoup par ses origines méditerranéennes et soutenu par une créativité remarquable, offre des dizaines de plats éclatants, nourrissants, savoureux, cohérents où, encore une fois, on n'a jamais l'impression qu'il manque quoi que ce soit. Ses nouilles soba à l'aubergine et à la mangue sont magnifiques, ses recettes de lentilles font saliver juste à les lire, ses salades-repas sont satisfaisantes à souhait. Les combinaisons de textures et de saveurs sont parfois étonnantes, toujours stimulantes et agréables. Et c'est ce qui compte avant tout, non?

Quelques conseils pour manger végé avec le sourire

Augmenter la place des repas végétariens dans son alimentation peut être aussi agréable que bon pour la santé. Réduire sa consommation de viande est un bon moyen de contrôler son poids et sa santé cardiovasculaire, entre autres. Pour y parvenir sans trop souffrir, quelques conseils qui feront sourire à table:

  • Sautez et grillez. Une cuisson qui donnera des saveurs caramélisées et grillées, voire fumées, rendra les plats de légumes nettement plus savoureux et attrayants.
  • Bien relevé, s'il vous plaît. Sortez les fines herbes et les épices de votre armoire et donnez des saveurs éclatantes à vos recettes. Essayez le sumac ou le paprika fumé, râpez du gingembre frais, ajoutez du curry... Rehaussez une soupe aux courges d'un trait d'huile d'olives épicée. Il y a mille moyens de faire danser vos papilles en mode végétarien.
  • Des plats consistants. Pas assez nourrissant, le végé? Au contraire. Un bon plat de lentilles, un chili de belles fèves rouges consistantes, un riz bien apprêté, des purées de courge bien relevées, tout ça comblera votre estomac amplement et vous donnera un bon apport en protéines, entre autres.
  • Variez les saveurs. En puisant dans les traditions du monde entier, on peut trouver bien des manières de diversifier ses plats de légumes, légumineuses, pâtes, riz et compagnie. Par exemple, au-delà du chili, on peut faire des plats de légumineuses aux saveurs italiennes (basilic et origan), espagnoles (safran et paprika fumé) ou asiatiques (lait de coco et curry). En cherchant un peu, vous verrez bien que le végétarien n'a vraiment pas à être ennuyeux.

À lire aussi: 10 superaliments à petits prix

Retour au dossier Cuisine végétarienne

Commentaires
Partage X
Conseils pratiques

Manger végé sans imiter les plats carnés

Se connecter

S'inscrire