Conseils pratiques

Comment faire des recettes pour familles nombreuses

Recettes pour familles nombreuses

Comment faire des recettes pour familles nombreuses Auteur : Isabelle Emond Crédits : iStock

Conseils pratiques

Comment faire des recettes pour familles nombreuses

On a une famille nombreuse? On veut gagner du temps et économiser sur le coût des repas? Voici quelques règles de base pour multiplier nos recettes préférées.

De 4 à 16 portions, c'est 4 fois plus d'ingrédients?

Pas tout à fait! Quelques ajustements s'imposent. Avant de se lancer dans la multiplication d'une recette qui nous semble alléchante, mieux vaut avoir vérifié 3 points:

1. La recette de base donne-t-elle le résultat escompté?

Si elle est trop liquide ou pas assez nourrissante, mieux vaut faire quelques ajustements avant de la multiplier.

2. La recette est-elle à notre goût?

Ni fade, ni trop salée, ni trop piquante? On ajuste au besoin.

3. Le rendement proposé correspond-il à la réalité?

Par exemple, la recette suggère 6 portions, mais dans les faits, elle vous en donne plutôt 4; il faut tenir compte du rendement «réel» avant de multiplier une recette.

 

Une fois ces points vérifiés et ajustés, on est prête à doubler, à tripler ou à quadrupler la recette. D'ailleurs, on conseille de multiplier une recette au maximum par 4. Ainsi, une recette de base qui donne 4 portions vous donnera un maximum de 16 portions. Attention, à moins d'avoir la bosse des maths, mieux vaut vous munir d'une calculatrice avant de vous lancer dans la multiplication d'une recette! Autre point primordial: mieux vaut s'en tenir à un seul système de mesure pour ce qui est des ingrédients. L'impérial ou le métrique, mais pas les deux!

Pour une recette quadruplée, on doit donc multiplier toutes les quantités d'ingrédients par 4... ou presque! Pour les assaisonnements (sel, fines herbes, poivre, ail, sauce soja, moutarde, etc.), il est préférable de multiplier par 4 la quantité puis de diminuer de 25%. Par exemple, si la recette originale contient 5 ml de sel, on multiplie par 4, ce qui donne 20 ml, puis on retranche 25%, ce qui donne 15 ml de sel dans notre recette quadruplée. Le même raisonnement s'applique pour le gras utilisé pour faire revenir les aliments ou pour les agents liants (comme les œufs ou la chapelure qu'on peut retrouver dans les préparations de pain de viande ou de croquettes, par exemple).

Pour réduire les risques d'échec, il est également préférable de se limiter à 25 portions. Autrement dit, si notre recette originale de sauce à spaghetti nous donne 8 portions, il est plus sûr de se contenter de doubler ou de tripler la recette pour éviter les mauvaises surprises.

Dans le cas de la multiplication des desserts (muffins, biscuits, gâteaux, pains rapides), il est plus prudent de commencer par doubler la recette plutôt que de la tripler ou de la quadrupler. On suit les mêmes règles pour les assaisonnements; toutefois, celle du «moins 25%» ne s'applique pas pour les œufs, car ils n'ont pas un rôle d'agent liant dans ce type de recette.

Pas le goût de faire des calculs? Certains sites comme Passion Recettes proposent des recettes en grandes quantités qui pourront vous inspirer.

Une fois votre recette terminée, congelez-la en portions individuelles ou en format repas familial. Il pourrait être intéressant de prendre note des changements apportés en cours de préparation ou au résultat final, question d'être mieux outillée pour la prochaine fois. N'oubliez pas d'identifier les contenants avec la date de préparation et ce qu'ils contiennent.

 

Recettes pour familles nombreuses: les achats

Voici quelques trucs pour maximiser le rapport qualité nutritive / prix de vos repas quand vient le temps d'acheter les aliments.

  • Les viandes, volailles et poissons seront mieux rentabilisés en les utilisant dans les mets tout-en-un, tels que les ragoûts, macaronis à la viande et aux légumes, pâtés chinois, fricassées et pâtés, plutôt qu'en servant un steak, une escalope ou une darne. Une fois marinées ou mijotées, les coupes de viande un peu moins tendres sont excellentes et réduisent substantiellement le coût de votre panier, encore plus si vous achetez les formats familiaux.

  • Les emballages de produits surgelés doivent être exempts de cristaux de glace, un signe que le contenu a gelé et dégelé plusieurs fois.

  • Les légumes de saison, plus économiques, peuvent être achetés en grandes quantités et congelés en différentes portions : pour une personne, un repas ou une recette. À l'achat, on recherche les aliments ayant bonne mine, paraissant lourds pour leur grosseur, surtout dans le cas des agrumes, aubergines, courgettes et melons.

  • L'achat en vrac peut être intéressant, surtout pour les épices, le riz, les noix, les farines et les autres ingrédients non périssables (sucre, légumineuses, etc.).

  • Les mets à base de légumineuses, de tofu et d'œufs sont très nutritifs, polyvalents et économiques. On cuisine les légumineuses sèches en grandes quantités, puis on les congèle en portion pour une personne ou une recette.
Commentaires
Partage X
Conseils pratiques

Comment faire des recettes pour familles nombreuses

Se connecter

S'inscrire