Conseils pratiques

Ballonnements et alimentation: y-a-t-il un lien?

Ballonnements et alimentation: y-a-t-il un lien?

Auteur : Coup de Pouce

Conseils pratiques

Ballonnements et alimentation: y-a-t-il un lien?

Le ballonnement est une situation sans danger pour la santé mais plutôt désagréable. On en souffre? En changeant légèrement notre diète, on pourrait arriver à résoudre ce désagrément.

Aliments responsables de ballonnements

Le sucre, outre son pouvoir sucrant, possède un pouvoir de fermentation! Pour vérifier si le sucre est bien responsable de nos ballonnements, on prend note de notre consommation d'aliments sucrés pendant quelques jours: biscuits, gâteaux, boissons gazeuses, confitures, fruits secs (dattes, figues, pruneaux), bonbons, menthes, gomme à mâcher. Si ces aliments font régulièrement partie de notre menu, on les élimine pendant quelques jours et on observe s'il y a une différence. Le lactose, le sucre naturel retrouvé dans les produits laitiers, peut aussi être à la source du problème. On digère le lactose grâce à une enzyme, la lactase. Lorsqu'elle fait défaut, après avoir consommé un produit laitier, on peut avoir des crampes, des ballonnements et de la diarrhée. Après avoir éliminé tous les produits laitiers de notre alimentation pendant deux semaines, on note les changements et si les symptômes réapparaissent aussitôt après avoir bu un verre de lait, on tient le coupable. Des comprimés de style Lactaid ou du lait de style Lactaid peuvent alors être utiles.

Le pain et les pâtes... pas trop souvent le midi! Chez certaines personnes, les glucides contenus dans le pain et les pâtes alimentaires peuvent être une source de ballonnements. Alors à la salade de pâtes, on préférera une salade de thon et avocat, une soupe de légumineuses, une poitrine de poulet ou du poisson grillé, et des légumes en quantité. On adopte ce genre de menu pendant quelques jours pour voir comment on se sent. En réintégrant le pain et les pâtes, on trouvera ainsi les vrais coupables.

 

La constipation peut aussi être une source de ballonnements. Il est donc important de consommer suffisamment de fibres, soit 30 g par jour. On augmente graduellement notre apport, et non brusquement pour ne pas aggraver la situation, et ce, en mangeant plus de crudités, plus de fruits frais et plus de produits céréaliers à grains entiers. On augmente aussi la consommation d'eau à environ 2l par jour et on augmente l'activité physique, car le fait de bouger active les intestins.

Alors, si les ballonnements font partie de notre quotidien, surveillons notre consommation de fibres, de sucre, de féculents ou de lactose. Et si malgré les quelques mesures proposées ci-haut on ne voit pas d'amélioration, on consulte un médecin pour une investigation plus poussée et un diététiste qui nous aidera à modifier notre alimentation!

Commentaires

Partage X
Conseils pratiques

Ballonnements et alimentation: y-a-t-il un lien?

Se connecter

S'inscrire