Boissons

10 vins classiques à (re)découvrir

10 vins classiques à (re)découvrir

Auteur : Coup de Pouce

Boissons

10 vins classiques à (re)découvrir

En bulles

Château Montcontour Brut (Code SAQ: 00430751, 20,40$)
Les mousseux de la Loire restent un secret trop bien gardé. Faits de chenin blanc, un excellent cépage qui offre à la fois une belle acidité et une bonne rondeur en bouche, ils ont du tonus et de la vivacité. En voici un exemple simple, sec et sympathique, à servir à l'apéro avec des pailles au fromage.

En blanc

Gentil Hugel (Code SAQ: 00367284, 17,70$)
La maison Hugel demeure une référence en Alsace et la cuvée Gentil est une agréable façon de s'initier à ses vins, puisqu'elle contient pratiquement tous les cépages blancs qui y sont utilisés (riesling, pinot gris, gewurztraminer et muscat, surtout, avec un peu de pinot blanc et de sylvaner). Aromatique à souhait mais frais en bouche, il appelle une choucroute, un jambon cuit, voire un poulet rôti.

Vinho Verde Aveleda (Code SAQ: 00005322, 11,50$)
Léger, frais, rehaussé d'une pointe de gaz carbonique, ce vin du nord du Portugal est parfait pour un apéro léger qui ne vous tapera pas trop fort sur le système (l'alcool est à un très modeste 10%) ni sur le portefeuille. Il va très bien avec un poisson blanc, mais gardez-le aussi en tête pour le retour des beaux jours et les terrasses ensoleillées.

Chardonnay Boschendal 1685 (Code SAQ: 00935833, 16,95$)
Ça fait une bonne paie que ce chardonnay sud-africain est sur les rayons de la SAQ, mais il a tout de même évolué. À l'instar de la plupart des chardonnays de la planète, qui se sont généralement éloignés du style boisé-beurré des années 90, le Boschendal montre une belle fraîcheur, des notes citronnées et une belle présence en bouche. Un saumon grillé avec ça?

En rouge

Brouilly Georges Duboeuf (Code SAQ: 00070540, 19,75$)
Ce gamay bien en fruit, sympathique et gouleyant, fait pratiquement partie des meubles, à la SAQ, et reste constamment parmi les meilleurs vendeurs sur les rayons du monopole. Produit par Georges Duboeuf, l'apôtre le plus connu des vins du Beaujolais, il n'a peut-être pas la complexité des crus des producteurs artisans de la région, mais il fait très bien l'affaire avec une assiette de charcuterie ou une viande rouge toute simple.

Masi Campofiorin (Code SAQ: 00155051, 18,95$)
En créant ce vin en 1964, la maison Masi avait inventé une toute nouvelle technique de vinification, le ripasso, qui consiste à fermenter du raisin frais sur des lies d'Amarone, ce grand vin de la région de la Vénétie, ce qui lui donnait un supplément de corps. On a raffiné la technique depuis, mais le vin garde toujours ses beaux arômes de cerise, de prune, d'épice et de tabac. Excellent avec une viande en sauce tomate - ou un spaghetti meatballs. Entre autres.

Château Cap de Merle (Code SAQ: 00276683, 17,50$)
Derrière le bling et les prix stratosphériques des grands crus classés, la région de Bordeaux offre aussi toute une masse de petits châteaux sympathiques, qu'on peut boire tout de suite sans avoir à les oublier vingt ans dans une cave à température contrôlée. Ce vin d'appellation Lussac-Saint-Émilion, équilibré et agréablement fruité, est tout ce qu'il y a de plus satisfaisant sur un rôti de bœuf - ou même tout seul, lors d'une soirée d'hiver auprès d'un feu de bois.

Coronas, Torres (Code SAQ: 00029728, 13,95$)
Difficile de choisir parmi les nombreuses cuvées de la maison Torres qui sont présentes depuis toujours sur les rayons de la SAQ: le chardonnay Gran Vina Sol, le Gran Sangre de Toro (grenache, carignan et syrah), le sauvignon Fransola ou, au sommet, le cabernet sauvignon Mas La Plana sont tous exemplaires et d'une qualité constante. Le Coronas, fait de tempranillo avec une touche de cabernet sauvignon, se distingue toutefois toujours par son très bon rapport qualité-prix: sans exagération, il a du fruit, de l'épice et du coffre, et un peu de rondeur apportée par l'élevage en fûts. Polyvalent, il fera bien sur un rôti de porc ou, pourquoi pas, sur des plats mexicains bien relevés.

En rouge

Vinha Grande, Casa Ferreirinha, Douro (Code SAQ: 00865329, 18,95$)
Créé il y a une vingtaine d'années (et présent au Québec pratiquement depuis lors), cet assemblage typique du nord du Portugal (fait de touriga nacional, touriga franca, tinta barroca et tinta roriz) est issu des spectaculaires coteaux de la Quinta de Leda, vaste domaine de la haute vallée du Douro. Fait surprenant, les Portugais le servent sur le bacalhau (leurs plats à base de morue salée), mais il fait très bien sur un braisé de bœuf ou de porc. Son petit frère, le Vila Regia (00464388, 10,20 $), est aussi bien sympathique.

Rapsani, Tsantali (Code SAQ: 00590836, 12,20$)
Les vins grecs ont la cote, ces jours-ci, alors que l'on découvre la personnalité bien originale que leur donnent les cépages locaux comme le xinomavro, le krassato et le stavroto, dont est fait le Rapsani de la maison Tsantali. Ce vin d'appellation contrôlée - qui tenait le fort grec à la SAQ bien avant la vogue actuelle - se montre frais et assez vif, avec des tannins souples et une bonne présence en bouche. Il pourrait probablement s'accommoder d'une côtelette d'agneau aux fines herbes. La version Réserve (00741579, 18,75$) a plus de profondeur et de coffre.

Quelques autres suggestions au rayon des classiques:
  • Chablis Les Champs Royaux, William Fèvre, France (Code SAQ: 00276436, 22,50$)
  • Cabernet Sauvignon Antiguas Reserva, Cousino-Macul, Chili (Code SAQ: 00212993, 18,95$)
  • Château de Gourgazaud, Minervois, France (Code SAQ: 00022384, 13,60$)

Commentaires

Partage X
Boissons

10 vins classiques à (re)découvrir

Se connecter

S'inscrire