Le traitement d'une cystite

Dès les premières brûlures et les fréquentes envies d'uriner, il est préférable de consulter un médecin puisqu'une infection urinaire non traitée peut entraîner une infection rénale grave. On peut toutefois entreprendre un traitement maison avant. La Dre Jolivet-Tremblay recommande d'augmenter sa consommation d'eau à 2 ou 3 litres par jour afin d'éliminer plus rapidement les bactéries par l'urine et d'atténuer la douleur. Et, surtout, on va aux toilettes dès qu'on a envie! En effet, en se retenant d'aller uriner, on favorise la prolifération des bactéries et on augmente la sensation de brûlure lors de la miction puisque l'urine est plus concentrée. Si les symptômes persistent après une journée, la spécialiste suggère alors de consulter un médecin, qui devrait proposer un traitement antibiotique de 3 à 7 jours, selon l'âge et les facteurs de risque. Les symptômes disparaissent généralement après deux jours, mais le traitement doit être complété pour éviter une récidive.

«Le médecin va généralement recommander un traitement en fonction des symptômes, souligne la Dre Jolivet-Tremblay. Il ne demandera une culture et des analyses que pour les femmes enceintes, les personnes atteintes de diabète ou celles qui ont été hospitalisées récemment.» Le même genre d'examen sera requis pour les enfants et les hommes, chez qui une cystite est rare, et doit toujours faire l'objet d'une recherche de cause. Si on fait des cystites à répétition, soit plus de quatre par an, il est possible de se faire prescrire des antibiotiques de façon préventive. Il existe aussi un vaccin en Europe, mais il n'est pas offert au Canada et il n'existe pas de recommandations en sa faveur, selon la Dre Jolivet-Tremblay.

Si les symptômes de l'infection persistent et s'aggravent - fièvre accompagnée de frissons, douleurs au dos, juste en dessous des côtes, sang dans l'urine, écoulement vaginal inhabituel, nausées, vomissements -, on se précipite chez le médecin.