L'herbe à puce est reconnaissable à ses feuilles pointues, au contour irrégulier et aux nervures bien marquées, qui poussent en groupes de trois. Leur couleur varie avec les saisons: rouges au printemps, vertes en été et multicolores à l'automne. Si on y touche, on peut voir apparaître (généralement un ou deux jours après) des petites cloques rougeâtres remplies de liquide surtout sur les jambes et les bras. Elles s'étendent rapidement et peuvent ressembler à la varicelle. Elles sont accompagnées de démangeaisons et de douleurs chez certaines personnes.

Comment se soigner
Pour soigner les lésions, et soulager la démangeaison:
- on applique de la calamine et on prend un bain dans lequel on ajoute du bicarbonate de soude ou de l'avoine colloïdal (Aveeno). Surtout, on ne gratte pas!
- si les démangeaisons sont intenses, on peut prendre des antihistaminiques.
- on consulte un médecin si les lésions sont enflées et rouges, si elles se sont infectées et que du pus s'en échappe ou si on a de la fièvre.

Comment prévenir
La meilleure façon de prévenir est bien sûr d'apprendre à reconnaître l'herbe à puce. Si on pense avoir été en contact avec cette plante vénéneuse, on se lave à l'eau froide et avec un peu de savon immédiatement. On nettoie tout ce qui a touché à l'herbe à puce (vêtements, outils, bottes, chien…), en portant des gants bien sûr.