Louise Lambert-Lagacé, diététiste, est l'auteure de plusieurs livres, dont Les Menus midi, Ménopause, nutrition et santé, Le Végétarisme à temps partiel et Comment nourrir son enfant. Elle a siégé à de nombreux conseils et comités oeuvrant en santé et en nutrition. Elle dirige sa clinique privée de nutrition depuis 1975.

Clinique de nutrition Louise Lambert-Lagacé et associées, 1259, rue Guy, Montréal,(514) 939-2260.

Q. : Je mesure 5 pieds et je pèse 198 livres. Je fais du diabète, du cholestérol et de l'hypertension. Pour améliorer ma santé, je voudrais perdre du poids. Mais chaque fois que je fais un régime, je persévère deux ou trois semaines et j'abandonne. Que faire?


R. : Avec un indice de masse corporelle de 38,7, vous avez un sérieux problème d'obésité. Vous souffrez déjà de diabète, de cholestérol et d'hypertension, des problèmes de santé dont l'incidence augmente avec l'obésité. Heureusement, vous êtes consciente de la situation et vous souhaitez l'améliorer. Je vous félicite. C'est un pas dans la bonne direction.

Tout d'abord, prenez congé des «régimes». Car ce n'est pas avec les régimes draconiens ou les supposés régimes miracles que vous obtiendrez des changements durables. Lorsque vous affamez votre corps, il se met à économiser l'énergie en brûlant plus lentement les calories. Résultat? Quand vous cessez le régime, votre métabolisme continue à rouler au ralenti et à brûler plus lentement les calories. Les régimes stricts ne font que provoquer les regains de poids. Plus ils sont sévères, plus ils riment avec fatigue, privation et déprime. Pas étonnant que vous vous découragiez assez rapidement. Et n'oubliez jamais que le poids qui baisse et qui remonte ne favorise pas la santé.