La dépression post-partum survient généralement autour de la troisième semaine après l'accouchement et s'intensifie à la septième ou huitième semaine post-partum. Les symptômes peuvent durer de quelques semaines à quelques mois. Seulement 4% des cas persistent au-delà de douze mois.

La jeune maman pleure souvent, se sent constamment épuisée, manque d'appétit, digère mal, souffre d'insomnies, s'exprime en termes négatifs et éprouve du mal à voir les choses positives. En outre, elle est maladroite avec son bébé, ne ressent pas de plaisir en sa présence, se montre vite irritée ou agressive.