Une leucémie est chronique si elle évolue lentement, et aiguë si elle évolue rapidement. Les cellules leucémiques supplantent graduellement les globules normaux dans la moelle osseuse.

Leucémie aiguë
Les symptômes de la leucémie aiguë peuvent être semblables à ceux de la grippe et se manifestent habituellement de manière soudaine et progressent rapidement (en quelques jours ou en quelques semaines).

Leucémie chronique

Il n'est pas rare que les personnes atteintes de leucémie chronique ne présentent aucun symptôme ou peu de symptômes lors des premiers stades. Dans bien des cas, la maladie est diagnostiquée lors d'une analyse sanguine de routine. Lorsque les signes et symptômes apparaissent, ils sont souvent vagues et peuvent être facilement confondus avec ceux de maladies plus courantes. Souvent, les patients disent simplement qu'ils ne se sentent pas bien.

Les signes et symptômes varient selon les différents types de leucémie. Ils peuvent inclure les manifestations suivantes:

  • Fatigue;
  • Sensation générale de malaise;
  • Fièvre;
  • Perte de poids;
  • Perte d'appétit;
  • Anémie (essoufflement, palpitations cardiaques, teint pâle, faiblesse, étourdissements);
  • Infections fréquentes (poumons, voies urinaires, gencives, contour de l'anus, feux sauvages);
  • Saignements (ecchymoses répandues, saignements de nez fréquents ou abondants, gencives qui saignent, saignements entre les menstruations ou menstruations abondantes, taches rouges sur la peau);
  • Maux de gorge;
  • Sueurs nocturnes;
  • Maux de tête;
  • Vomissements;
  • Troubles de la vision;
  • Douleurs dans les os ou les articulations;
  • Hypertrophie des ganglions lymphatiques (cou, aisselles, aines, au-dessus des clavicules);
  • Inconfort au niveau de l'abdomen ou sensation de plénitude;
  • Troubles de la vue ou lésions dans les yeux;
  • Enflure des testicules.

Les signes et symptômes décrits ci-dessus ne sont pas nécessairement annonciateurs de la leucémie; ils peuvent avoir d'autres causes. Pour en avoir le cœur net, il est important de consulter un médecin.

À lire aussi: Deux livres pour une maman qui a le cancer