1. Facebook: ami ou pas?

On reçoit une demande d'amitié d'un copain qu'on n'a pas vu depuis le primaire. Le problème, c'est qu'on ne meurt pas vraiment d'envie de savoir ce qu'il devient...

De nos jours, on a l'impression que tout le monde est sur Facebook, et c'est un peu vrai! Pour bien profiter de ce réseau social et éviter de se poser la question à chaque nouvelle demande d'amitié, il faut prendre le temps de réfléchir à la façon dont on veut gérer notre compte. Est-ce qu'on accepte tout le monde? les membres de notre famille? les amis de nos enfants? nos collègues de bureau? Ou est-ce que on en restreint l'accès à seulement quelques personnes? Et, dans ce cas, qui choisir et rejeter?

En ce qui concerne les vieilles connaissances surgies du passé, Mario Asselin, spécialiste des questions Web, suggère d'envoyer d'abord un message à la personne pour lui demander de ses nouvelles. «On peut utiliser cette technique pour obtenir un peu plus d'information avant de se décider. C'est une façon diplomate d'en savoir plus sur quelqu'un qu'on a perdu de vue depuis des décennies.»

Si on choisit de refuser, la façon la plus délicate de le faire est d'envoyer un petit mot lui expliquant pourquoi on n'accepte pas sa demande. On peut évoquer l'utilisation qu'on en fait: «Je réserve Facebook à des amis proches.» ou: «J'ai comme politique de n'accepter aucun collègue de travail.»

Il faut aussi penser que les amis avec qui on partage des informations sur Facebook n'ont pas forcément les mêmes paramètres de confidentialité que nous. Si un de nos amis laisse son compte public, il sera possible à ses amis à lui (ou à d'autres internautes qui consultent sa page) de lire ses commentaires sur un de nos statuts ou sur nos photos privées. Si on préfère garder nos activités sur Facebook plutôt privées, on a intérêt à limiter le nombre de nos amis. De même, pour être moins sollicitée par d'anciennes connaissances, on peut programmer nos paramètres de confidentialité de façon que ni notre photo ni notre nom ne s'affichent dans les moteurs de recherche comme Google.