Il a fallu que chaque membre de l'équipe appuie sur la haute vitesse de son mélangeur personnel pour brasser des millions d'idées, commander les photos, réviser les textes. Pour ma part, je suis passée à table au moment du dessert: le shooting de la page couverture, pendant lequel on m'a obligée (oui, obligée!) à goûter aux délectables carrés à la lime des Keys. Dur, mon job.

Vu mon entrée en scène tardive, j'ai lu tous les reportages comme vous, c'est-à-dire à titre de véritable lectrice. J'avais de quoi à me mettre sous la dent: des astuces bonheur, des outils pour préserver ma santé mentale, des témoignages de personnes qui font la cuisine avec leurs petits marmitons. Je me suis aussi amusée à choisir des t-shirts qui expriment ma personnalité et à m'imaginer avec une frange. Bref, j'ai plongé sans retenue dans ce numéro rempli de soleil, d'agrumes et de bonne humeur. Et savouré la chance inouïe qu'on a en tant que lectrice d'entrer chaque mois dans un univers fabriqué sur mesure pour nous. Ce feeling rafraîchissant qu'on ressent en ouvrant un magazine: impatience, excitation, curiosité, mais aussi confort et familiarité. Ici, personne ne nous boude ou ne nous traite de haut; on est membre d'un club sélect. Yé!

Mais le naturel reprend vite le dessus. Après tout, je suis une fille qui roule sa bosse dans les coulisses de l'édition depuis pas mal longtemps. À l'envers du décor, la magie s'opère autrement: j'adore mon métier (le plus beau du monde), où il faut sans cesse explorer, être à l'écoute des autres et à l'affût des tendances, aller au bout de soi pour offrir ce qu'il y a de mieux à des lectrices passionnées et allumées qui en redemandent et redemandent.

Et quand il faut en plus poser soi-même pour la caméra - parce que ça prend bien une photo pour accompagner le petit mot que vous lisez! -, on retombe encore plus rapidement sur terre. Juchée sur un tabouret, à moitié maquillée, une grosse épingle dans les cheveux, je me dis en me pinçant: «Là, c'est vrai, tu n'es pas seulement une lectrice de Coup de pouce, tu travailles pour Coup de pouce

Bonne lecture, mes chanceuses!

L'arrière de la scène vous fascine? Découvrez comment s'est déroulée la séance photo d'une grande timide qui en a long à dire sur le bonheur de bosser chez Coup de pouce.

Linda Priestley
lpriestley@coupdepouce.com
 

Requested by: Amelie St-Pierre Created by: William Tully