On socialise!
Alors, ça y est? On se sent prête nous aussi à essayer? Naviguer sur le Web sans trop savoir où aller pour rencontrer des gens sympas, ça peut être très frustrant. Mieux vaut donc mettre le cap sur des sites de réseautage virtuel gratuits qui ont fait leurs preuves, comme MySpace et Facebook, sans conteste les deux sites du genre les plus populaires de l'heure. Si le premier compte déjà plus de 100 000 millions d'utilisateurs, le second attire près de 20 000 nouveaux membres chaque jour. À moins de réellement être très malchanceuse, il est pratiquement impossible de ne pas trouver quelqu'un avec qui on aura envie de converser.

Mais si on cherche une façon plus directe de rencontrer des gens avec lesquels on aura des intérêts communs, on peut s'y prendre autrement. «Maintenant, presque tous les sites proposent une section clavardoir, souligne Christine, 42 ans, éducatrice spécialisée. Moi, je fais du vitrail. En allant clavarder sur des sites consacrés au vitrail, j'ai forcément plus de chances de tomber sur quelqu'un d'animé par la même passion que moi. Par contre, il faut parfois s'armer de patience ou se donner la peine de visiter plusieurs sites pour trouver du monde, car il arrive que les salles de clavardage soient vides.» Christine parle de vitrail, mais ça peut aussi bien être le jardinage, l'ornithologie, le scrapbooking, la peinture sur soie, la sculpture, la menuiserie ou la philatélie! En fait, quel que soit le passe-temps qui nous tienne à coeur, il y a un site ou un forum de discussion qui nous attend! Ce qu'on est en train de vivre peut également nous aider (et nous pousser!) à tisser des liens. Par exemple, si un de nos proches est atteint du cancer, on peut aller chercher beaucoup de soutien et de réconfort auprès de personnes qui traversent une situation similaire. «En ce qui me concerne, c'est après avoir accouché que j'ai su apprécier les sites féminins qui mettaient à la disposition de leurs lectrices des «chats» et des forums de discussion, dit Janelle, 31 ans, mère à temps plein. Juste de sentir qu'on n'est pas la seule à se taper un post-partum, ça fait du bien!»

Envie d'essayer?
Quelques petits conseils avant de partir à la conquête de nouvelles amitiés:

  • Autant que possible, toujours fréquenter les mêmes clavardoirs et les mêmes forums: les gens finiront par nous connaître et par vouloir sympathiser davantage avec nous.
  • Lorsque la situation s'y prête, choisir notre clavardoir en fonction du sujet qui y est associé.
  • Si on tombe sur des trucs du genre «pipi, caca, pouêt-pouêt», il ne faut pas s'attendre à ce que le contenu s'améliore parce qu'on vient de se brancher.
  • Ne pas rester trop longtemps passive à lire ce que les autres écrivent. Pour se faire des amis, on doit s'imposer et participer.
  • Ne jamais divulguer notre véritable identité à moins d'être sûre des intentions de notre correspondant.
  • Enfin, si on est dérangée par les propos de quelqu'un, on peut éteindre l'ordinateur!

    Quelques suggestions de sites
    Même si MySpace et Facebook se taillent la plus grosse part des sites de réseautage virtuel, Friendster, Jasez.ca, Xanga.com, Bebo ou Orkut méritent également qu'on aille y jeter un coup d'oeil. En tapant dans Google les mots clavardage (ou chat) et amitié, quantité de sites davantage axés sur les rencontres amoureuses défileront.