1. Les idées de ton chum tu écouteras...

...même si ça inclut un snack avec poutine et pizza. Les décisions se prennent à deux. On discute avec lui de tout ce qui touche le mariage. Après tout, il se marie, lui aussi, et la noce devrait lui ressembler autant qu'à nous.

2. Acheter ta robe seule point tu n'iras.

Il est plus prudent d'y aller avec une personne de bon conseil qui nous donnera une solide deuxième opinion et nous ramènera à la réalité, au besoin.

3. Des mouchoirs sous la main toujours tu auras.

Grandes émotions, stress intense, fébrilité constante... Pas étonnant qu'on pleure souvent, en tout lieu et à tout moment.

4. Un bras droit tu te trouveras.

Une amie ou une proche nous sera d'un précieux secours pour noter, organiser, prévoir, planifier et ne rien oublier. Certaines des tâches qu'on pourrait lui déléguer: gérer les inquiétudes de notre mère, filtrer les conseils extérieurs non sollicités et désamorcer les chicanes. Si on peut se le permettre, une organisatrice de mariage est une option intéressante.

5. Égoïste tu seras et tes propres choix tu feras.

Tout le monde a une opinion sur le gâteau, la salle, l'entrée, le DJ, bref sur tout... En choeur avec notre conjoint, on récite ce mantra salvateur: «C'est notre mariage. On se fait plaisir à nous.».

6. Des plans B tu feras avec autant de soin que les A.

Il pleut? On a prévu une parade de parapluies rouge feu. Le gâteau n'est pas identique au modèle? Qui d'autre que nous le saura? On se concentre sur l'essentiel. Avoir des plans B, c'est prévoir l'imprévisible... et une excellente façon d'éliminer bien du stress.