Qu'est-ce que l'épilation par lumière pulsée?
Concrètement, ce traitement diffuse sur la peau une onde de lumière, laquelle - une fois absorbée - se convertit en chaleur pour détruire les follicules pileux. Cette technologie - dite de photoépilation - nécessite le port de lunettes protectrices.

Les origines de ce traitement
Les premiers appareils de traitement sont apparus sur le marché en 1999. La compagnie américaine Palomar - qui avait auparavant développé la technique d'épilation au laser d'iode - a abandonné la production de laser pour développer la lumière pulsée. Au Québec, la technologie est apparue en 2003. Moins d'une dizaine de salons offrent le service à ce jour.



En quoi cette méthode se distingue-t-elle des autres?
Comparativement à l'épilation à l'aiguille, cette technique permet d'obtenir de très bons résultats en peu de temps (en quelques mois plutôt qu'en quelques années). En outre, cette nouvelle forme de photoépilation présente peu de risques de brûlure.

Peut-on traiter toutes les formes de poils?
Cette technique fonctionne sur tous les poils, sauf les très clairs. On peut l'appliquer au menton, à la lèvre supérieure, aux joues, aux jambes, aux bras, aisselles, dos, ainsi qu'aux zones sensibles comme les oreilles, le nez, la poitrine et la ligne du bikini. Cependant, il est impossible de l'appliquer aux sourcils.

Est-ce douloureux?
Lors de l'émission de lumière, on perçoit une sensation semblable au pincement d'un élastique. Une crème anesthésiante peut être appliquée sur la peau si désirée, mais n'est pas requise dans la majorité des cas. On peut reprendre ses activités le jour même. Il faut toutefois limiter l'exposition au soleil.

Combien de traitements sont nécessaires?
Le nombre de traitements dépend de la peau, de la couleur des poils, de la profondeur de la racine du poil et de l'endroit à traiter. Il faut généralement compter entre 3 et 8 traitements, car seuls les poils en phase de croissance sont touchés (les poils poussent de manière cyclique: croissance-repos). Cependant, on peut se raser entre les traitements.